fr » Historie

C’était le 1996. C’etait le samedi 10 Aôut, un très beau matin, plein de soleil, plein de vie et on respirait un air plein de joie. Nos filles, Rossana 6 ans, Angela 3 ans et Naomi 1 ans et demie s’étaient réveillées joyeuses parce que ce jour là on allait avec toute la famille et les amis pour faire un bon pique-nique sur le Mont Faito.

Chaque année en été, à l'issue de l'école le dimanche pour les enfants, une sorte de catéchisme, notre communauté chrétienne organisait une journée de jeux et divertissement sur le Mont Faito, Vico Equense (NA) à quelques kilomètres de notre maison (de notre terrasse et le seul panorama que tu peux voir c’est le Mont Faito).

Enfin, tout était prêt et vers 10 heures/10 heures trente, avec notre voiture, nous sommes montées à la montagne, pour arriver au lieu convenu avec nos amis.

Chaque année, on allait au centre équestre du Mont Faito, maintenant obsolète, mais pour l'espace qu'il offre c’est un beau lieu pour passer un pique-nique tranquil, mais le 10 août du 1996 il avait déjà été occupée par de nombreuses familles, d'ores et déjà sur le Mont,de trouver un autre lieu pour rester tous ensemble, mais surtout un lieu où les enfants pouvaient jouer tranquils et surement. Nous une place en face du centre sportif qui puissant correspondait à nos besoins.

Nous étions environs quarante personne parmi les adultes et les enfants.
Tout de suite les enfants et les jeunes commencèrent leur jeu avec la balle, avec le swing, le hamac, le tir de la corde, avec les ballons, le karaoké, etc ... alors que le reste du groupe préparait quelques tables pour le déjeuner et les autres nettoyaient autour.

La matinée passait dans le plaisir et sans soucis.
Vers midi les enfants les plus petits, y comprise Angela, ont déjeunè, et les adultes ont organisé un grand match de football.

Vers treize ou peu de temps avant, nous étions tous en train de manger et Angela m'a demandé (Catello, le père d'Angela) de la laisser monter sur le hamac et j'ai répondu que je l'aurais faite jouer sur le hamac plus tard.
Consumée la salade de riz, j'ai demandé à Maria (la mère d'Angela), si il y avait quelque chose d'autre au dehors de la salade de riz et si Angela avait déjeuné. Marie m’a répondu qu’elle m’aurait préparé un sandwich et que Angela avait déjà mangé, mais je pourrais demander si elle avait ancore faim. À ce moment-là, je me suis tourné et j’ai dit: "Angela ... papa!" convaincu qu'elle était ancore derrière moi, en effet j'avais parlé avec elle quelques minutes , mais je me suis rendu compte qu’elle n'était plus là, disparue dans la nature ... Alors que scrutavo avec le regard avec l’espoir de la localiser, j'ai entendu Maria que me demandait ce que je préfèrait dans le sandwich et j'ai répondu: "... mais quel sandwich ... Je ne voix plus Angela....


Les recherches sur le Mont Faito

À ces mots, tous ont commencé à la chercher et quand, après quelques minutes, nous avons réalisé que nous ne pouvions pas la trouver, nous avons immédiatement appelé les carabiniers de Vico Equense (leur patrouille avait quelques minutes avant l'entrée du centre sportif, 500 mètres loin de nous).

En moins de deux heures, ce lieu était rempli de tant de personnes pour chercher Angela avant la soirée l'armée ont également été ajouté aux autres forces (Carabiniers, Police, VVFF, la police de la circulation, des finances, la protection civile, les volontaires de Faito) pour la recherche. Pendant quatre jours et quatre nuits, nous sommes restée sur place pour chercher Angela. seulement quand il y avait la certitude que Angela n'était plus sur la montagne (quelqu'un l’avait enlevé dés le premier moment).

Pendant quatre jours, ils ont utilisé tous les moyens qui étaient disponibles en 1996. Came immédiatement les chiens, un hélicoptère de l'armée, équipé d'un équipement sophistiqué à rayons infrarouges, qui a signalé à l'écran tout corps en mouvement dans la nuit, ont été utilisés la nuit, même les chevaux (qui ont l'expérience de la présence de quelqu'un dans l'obscurité), les chiens, les renards ( leur refus souligne l'un des corps pour un maximum de 2 mètres au-dessous du sol). Il a été demandé et obtenu l'intervention de spéléologues et des alpinistes pour écarter une éventuelle expulsion et à l'automne accidentellement Angela. Mont Faito cachées depuis de nombreuses falaises et abris. Ils ont sondé le puits que l'eau de pluie recueillies pendant un certain temps a été utilisé pour le traitement d'aujourd'hui obsolète. Pendant quatre longues journées et nuits, le Mont Faito a été mis sens dessus dessous, mais pas même l'ombre d'Angela ...

angela celentano